jeudi 15 janvier 2009

Le "Faucheur" se marre...


Fabrice Benoit rigole. Et ne boude pas son plaisir. Depuis son Domaine, au pied des Alpilles (ci-dessous), il avoue avoir trouvé "très marrant" le petit post du week-end dernier sur sa bouteille "100% anti-OGM". Les commentaires aussi, ajoute-t-il :
"Un peu à 2000, comme on dit chez nous. Surtout celui qui dit que je suis "bio-marketing". C'est pas parce que je suis solidaire des faucheurs que je suis le cousin de José Bové!".
Et il raconte l'histoire de cette drôle d'étiquette qui fait causer. Tout a commencé l'an dernier, pendant les vendanges, avec un mystérieux coup de fil:
"Le type a joué franc jeu, explique le patron du Domaine de Costebonne. Il m'a expliqué que tous les ans, les Bio-coop achètaient quelques dizaines de milliers de bouteilles qu'ils habillent en "Vin des Faucheurs". J'ai donc envoyé mes échantillons. 20.000 bouteilles, j'allais pas cracher dessus... D'autant que les Faucheurs d'OGM, je suis plutôt solidaire. L'anti-OGM, c'est comme le bio à la vigne: on ne sait pas si c'est un plus. Mais ça n'est pas un moins... Ca c'est sûr!"
Pas militant donc, mais sympathisant. Et un brin commerçant, comme il l'avoue volontier. Fidèle, en tout cas, à l'engagement pris sur ses trois Domaines depuis 1998 (avec l'agrément Ecocert, oui Monsieur...). 

Avant lui, un Touraine et un Côte du Roussillon, avaient déjà été habillés de la sorte. Bio-Coop affirme ne faire aucun bénéfice et explique que chaque bouteille achetée permet de verser un euro aux associations de défense des "Faucheurs volontaires". Une façon, aussi, pour les bio-clients de se donner bonne conscience...

Lire aussi à ce propos "To bio or not to be" et "Toxique Affaire".

2 commentaires:

Emeline a dit…

Ah mais je comprends qu'il se marre!!!! 20000 quilles ça détend, c'est sûr...

Anonyme a dit…

Commentaire peut-être à 2000 mais juste...

Vnr