mercredi 16 septembre 2009

Tout nus dans les vignes ?!!


Une amie m'adresse cette petite annonce virale: un "appel de Greenpeace en faveur des vins français", aux allures de Woodstock viticole:
"Tout nus dans les vignes contre le réchauffement! Au sein d'une immense sculpture vivante, incarnez la vulnérabilité de l'homme face aux changements climatiques!"
D'abord, comme vous, j'ai ri... Je me suis dit qu'il fallait être très vert ou drôlement réchauffé pour aller se faire photographier en Bourgogne dés potron-minet dans le plus simple appareil. Et puis je n'ai plus ri du tout... C'est que dans les vignes aussi, le réchauffement - ou plus exactement le dérèglement climatique - c'est du sérieux! Les experts de l'ONU évoquent un glissement de Bordeaux vers l'Anjou et de la Bourgogne vers Londres... Grêle, vendanges précoces et autres, une cinquantaine de producteurs confirmaient cet été dans le Monde l'ampleur du phénomène.
"Vous voyez bien que tout ça n'est pas une fiction! Insistent les écolos. Le réchauffement augmente la teneur en alcool et perturbe la complexité aromatique des vins. Si rien n’est fait aujourd’hui, les vignes se déplaceront de 1000 kilomètres au Nord d’ici à la fin du siècle.»
D'où l'idée de cette "performance", qui aura donc lieu les 2 et 3 octobre dans une vigne proche de Chaintré (Bourgogne). Là, le fameux photographe Spencer Tunick invite à coup de slogans les volontaires à se déshabiller pour la planète:
"La Nature est sur le point de rendre les armes, plaide-t-il. À travers mon art, j’espère attirer l’attention (...) sur ce lien singulier qui relie les êtres humains aux aliments qu’ils consomment, pour leur plaisir ou pour leur survie. »
L'homme n'est pas un néophyte. Ça fait 15 ans qu'il fait poser des foules d'inconnus au coeur des jungles urbaines ou au beau milieu de la nature. En 2007, son dernier "coup" l'avait emmené avec plus de six cent personnes en Suisse sur le plus grand glacier d'Europe pour protester contre la fonte et le réchauffement. Givré? Non, pas cette fois. Mais un peu Chaintré, c'est sûr...

3 commentaires:

Chupchup a dit…

Si je comprends bien les Bordelais protestent contre un risque de délocalisation de leur production ?
Et à l'appui de leur revendication ils vont séquestrer le CO32.

geographedumonde.photo a dit…

C'est tout de même un peu court comme action...
http://geographie.blog.lemonde.fr/2009/09/10/ccclxxxiii-le-cru-bourgeois-gentilhomme-de-la-taxe-carbone-version-bordeaux/

Hub a dit…

Une des nombreuses actions des militants écolos en ce moment. La prise de conscience de l'urgence à agir croit, mais les décisions politiques tardent (cf. le dernier G20).
Un article complet sur Spencer Tunick dans le magazine du Monde de ce week-end (daté du samedi 10 oct.).