lundi 26 janvier 2009

Truffes d'Ebrescades


Elles se forment dans la terre épaisse de Cairanne, sur les racines des chênes qui bordent les vignes. C'est là, entre Grenache et Syrah, au coeur des Ebrescades, que viennent fouiner les chiens de l'ancien facteur de Seguret. L'homme est un habitué des lieux, un stratège de la truffe.
"Moi, j'ai bien tenté d'apprendre à ma chienne à les chercher, se lamente Marcel Richaud. Mais Tosca est trop gatée, elle ne veut rien savoir. Lorsqu'elle vient ici, elle se contente de courir après les papillons!" 
La règle est simple, explique le vigneron: c'est "gratte-et-partage". La part belle pour le découvreur, le reste pour le propriétaire. Et voilà comment chaque année, du début janvier jusqu'à la lune de mars, l'ami Marcel hérite de ces champignons noirs et odorants, dont il n'hésite pas à faire profiter les amis. Des truffes de vigne... A savourer sans modération.

3 commentaires:

Berthomeau a dit…

Bonjour cher ami de mes amis,

Petite anecdote : lors d'un récent petit déjeuner à Paris, un vigneron de mes amis dépose à côté des tasses de chaque convive, des petites boules d'aluminium. Nous papotons. Un retradataire se pointe. Salutations. Mais où est passée sa boule ? Mystère ! Très SH je suggère que peut-être la serveuse l'a embarquée lors de son récent passage. Panique ! La jeune femme nous rassure, c'est bien elle. Nous respirons. Elle aussi d'ailleurs. Chaque petite boule d'aluminium contenait une truffe.
Bonne journée

Anonyme a dit…

il t'en reste pour mes oeufs brouillés de ce soir?
b

Pierre a dit…

A decouvrir cet été, la tuber estibum...