lundi 22 septembre 2014

Quand l'Homme répond à l'Orage...

Pour la première fois depuis de longues semaines, il y a un sourire dans la voix de Frédéric. Comme si le plaisir était revenu. Et l'espoir aussi:
Un pied d'alicante centenaire (Saint Chinian)
"Je rentre de vendanger les Carignans de Quarante. Ils sont magnifiques! Presque une tonne de raisin, beaux comme tout... C'est formidable!", se réjouit le vigneron. 
Onze longues semaines ont passé depuis le maudit orage de grêle qui a ravagé les vignes du Mas de mon Père à Arzens. Cette année, ces Carignans centenaires, parsemés d'Alicante (photo à gauche), seront donc ses seuls raisins "à lui", comme il dit avec un pincement au coeur. Sur cette toute petite parcelle de Saint Chinian, d'ailleurs, c'est comme si la vigne avait mis les bouchées doubles pour sauver le Patron: rarement les ceps centenaires auront été aussi prolifiques.

Et puis il y a la Solidarité. Cette générosité tombée du Ciel après la tornade et qui participe largement à le mettre de belle humeur. La plupart des raisins qui entreront dans ses cuves cette année seront les fruits de l'amitié. Les copains de Changez l'Aude en Vin n'ont pas fait les choses à moitié. Ils se sont tous mobilisés pour sauver le Mas de mon Père.

Frédéric avec Karine&Nicolas Gaignan au "Loup Blanc" (Minervois)
"Ce qui est beau, raconte encore Frédéric, ce sont ces collègues qui te donne du raisin, déjà! Pour te sauver. Mais le plus incroyable, c'est que j'en ai vu me donner des raisins parmi les plus beaux de leur Domaine. Prends, Karine et Nicolas du "Loup Blanc" (photo de droite): ils m'ont offert des Carignans issus de pieds sublimes, ceux de leur cuvée "mère grand"... Des vignes de 60 ans d'âge!". 
Elle va être belle, à ce rythme, la "Part de l'Orage", cette fameuse cuvée de Solidarité imaginée mi-juillet au milieu des vignes saccagées du Pépou.

Frédéric avec copains du Domaine Mamaruta (La Clape)
Songez seulement à tous les terroirs et à tous les talents qu'on y retrouvera: Des Corbières au Minervois et du Cabardés à Fitou et à la Clape (à gauche avec les copains de Mamaruta). Coté cépages: Des Syrahs, des Merlots, des Grenaches, des Carignans, mais aussi des Mourvèdres. Sans compter la patte des vignerons les plus talentueux du département.

"Le vin c'est la part que l'orage laisse à l'homme", dit Grégory Nicolas dans son livre. Avec cette cuvée, l'Amitié répond à l'Orage. Et c'est réconfortant.




Aucun commentaire: